De Puta Madre...!

Publié le par carnet d'ailleurs

17.Argentine-II 8452 avec Xav, Marie Claude et Caro

Arrivés à Mendoza, comme à notre habitude on visitera 3 hostals avant de trouver la perle, un petit endroit tranquille pour nous poser.

La fatigue de ces quelques mois d'aventures se fait de plus en plus ressentir, nos jambes sont lourdes, on dort de plus en plus mal dans les transports de nuit, et les sacs, bien qu’allégés par Audrey (elle a jeté, coupé ou donné 5 kg), sont toujours aussi lourds à porter.

Donc sans mal on ce pose quelques jours pour profiter du calme et se reposer. Il y a une bonne ambiance dans la guest. On fera la rencontre de Bertrand Français vivant aux U.S.A. depuis 15 ans, filme des séquences sur les voyages. Zak et Jérémy, 2 californiens joueurs de guitare adorables avec qui l'on passera de superbes moments. Audrey apprendra à Jérémy à chanter « Aux Champs Élysée » et moi à dire « bonjour je m'appelle Jérémy » … et enfin Guerzon un brésilien que nous reverrons à Buenos Aires.

De Mendoza nous ne visiterons pas grand chose, ici en Argentine le plus beau est en dehors des villes. Les paysages sont immenses et changent d'une région à l'autre. Sans regret nous quitterons Mendoza sans avoir profité des alentours mais reposés pour affronter notre énième bus de nuit.

Barriloche ou la petite suisse argentine, la vue sur la route qui nous mène à cette station touristique est tout simplement magnifique. Des montagnes aux sommets enneigés qui s’enfoncent dans des lacs aux eaux transparentes, la fraîcheur de l'altitude et le soleil pour conserver notre bronzage.

On visitera deux hostels avec pour préférence le 1004 (complet) et sa vue époustouflante sur le lac Haipi, nous devrons passer 2 nuits dans le premier, basique et pas très propre ou règne une pseudo ambiance routard et le staff copain/copain FAKE ….......!

On louera une voiture avec deux françaises rencontrées à cet hôtel et un membre du staff (no comment), pour faire la boucle des 7 Lagos. Il n'est pas facile de satisfaire les envies de tout le monde, et n'étant pas sur le même mode, on fera trop de route et pas assez d'arrêts pour admirer les lacs à notre goût.

Notre retour au 1004 finira d'enchanter notre séjour ici, les 3 drôles de dames (comprenez les 3 filles du staff) sont très sympathiques, la cuisine un bijou et notre dortoir calme et propre.

On fera une jolie rencontre: Marie Caroline , alias "petit cul" ;), un petit bout de femme génial qui entreprend un voyage d'un an. De longues discutions et franches rigolades (n'est ce pas mon p'ti frottis de bottes?), on ne se lassera pas de rester à une table et partager un repas; un apéro; des traductions de Knàdïen ! Et c'est avec un petit pincement au cœur que nous quittons le 1004 et notre nouvelle amie.

 

Ahora nos vamos a Buenos Aires;)

Publié dans Argentine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article